CARBONE SAVOIE CHANGE DE PROPRIETAIRE

1er Avril 2016, ce n’est pas un poisson d’Avril !! Carbone Savoie a changé de propriétaire passant de la multinationale Rio Tinto au fond de retournement Alandia Industries. La fin d’une étape qui se termine en fanfare avec les 27 jours de grève payés à l’ensemble du personnel, une prime de 4000€ Brut fin Avril mais surtout le plus important une enveloppe d’investissement de 31 Million€ sous 2 ans.

On vous passera les étapes ou les élus CFDT ont mis leur vie de famille en pointillée, avec un nombre incalculable de réunions, sur sites, sur Chambéry, sur Lyon et sur Paris et cela en doublons du piquet de grève qu’il a fallu assurer avec les autres Organisations Syndicales, on vous passera aussi le nombre d’heures au téléphone jours et nuits car quand on est en grève on ne dort pas mais quand en plus on a 440 emplois direct plus une majorité à satisfaire on ne dort plus !!!

Pozzalo Jean-Luc le Délégué Syndical Central Cfdt  explique qu’Il y a eu des hauts mais surtout des bas, des moments ou la pression était tellement grande que tu penses plus car tu n’y arrives plus, que toutes choses te passent dans la tête,  tu cherches comment faire pour activer certains leviers car une cession avec une grève en période de vacances d’hiver en Savoie ou tout est calfeutré par les politiques et les médias pour ne pas faire peur aux touristes qui viennent au ski, tu en deviens « bargeot ».

La Cfdt de Carbone Savoie avait préparé cette éventualité de cession voilà maintenant plus 4 années, avec la confirmation en mars 2015.

Un chalenge pour de cette section syndicale qui après une montée en puissance de 30 à 110 adhérents en 5 années, une majorité en janvier 2015 et 2 mois après la  cession, cette annonce qui ne le découragea en rien, il l’avait déjà annoncé en 2012 et de se fait préparé avec Christophe Pernod le Secrétaire du Syndicat Chimie Energie Ain 2Savoie en contactant les élus et maires des communes environnantes , les députés(es) et sénateur du secteur de la Savoie et de la Tarentaise pour s’y préparer et faire le nécessaire dès le moment venu.

Tel une araignée tisse sa toile, Jean-luc a tissé des liens entre chaque acteurs du dossier allant jusqu’à demander et organiser la venue du secrétaire générale de la CFDT Laurent Berger. Pour lui le dossier ne pouvait pas se concrétiser sans y intégrer le N=1, « Laurent nous a obtenu les rendez-vous nécessaires au ministère de l’économie (Macron) » pour notre dossier.

Un résultat à la hauteur des attentes qui prouve bien que quand on est déterminé et qu’on croit en son entreprise rien n’est impossible, il faut simplement s’y préparer, garder la tête froide, ne pas bruler les étapes, ne pas dévoiler ces sources afin d‘éviter la mise en péril des personnes et du dossier.

Pour Jean-Luc cela parait facile mais il a passé 3 années à étudier comment fonctionne Rio Tinto fonctionnait dans les cessions d’entreprises, les unes après les autres, son dossier se termine tout juste qu’il annonce déjà la prochaine étape de Rio Tinto et interpelle Elisabeth Le Gac Secrétaire Générale de L’URI ainsi que Laurent Berger en personne pour anticiper le prochain PSE qui risque de laisser encore  plus de 100 personnes sur le carreau !!!!

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire