Analyse sur l'augmentation des électrodes

 

    L’augmentation du prix des électrodes en 2017

 
       
   
     
 

L’impact sur la sidérurgie électrique

Les prix du graphite pour les électrodes sont passés de 2000US$/t en 2016 à plus de 10000US$/t portant celui des électrodes à 25 000US$ /t voir 40 000 US$/t  en 2017 selon l’association internationale des exportateurs de fils béton (Irepas)

On estime l’impact sur le prix du  ronds à béton à 40€ /t selon le directeur commercial de Celsa pour un prix de vente moyen compris entre 450€ et 500€ par tonne en 2017

Avec l’augmentation des prix des réfractaires, des ferro alliages et des électrodes, Celsa compte introduire un extra de 9€/t pour cause d’augmentation des prix des matières premières 

Outokumpu, producteurs d’aciers inoxydables quant à lui ajoute 30€ /t d’extra pour cause d’augmentation du prix des électrodes fin 2017 , début 2018

Cette augmentation de prix rend compte d’une forte tension sur la disponibilité des électrodes qui aurait pour conséquence des interruptions de production de la part de certaines aciéries électriques dont les approvisionnements  ne seraient pas couverts par des contrats à long terme

Elle pousse les producteurs turcs de ronds à béton à acheter des billettes plutôt que  des ferrailles pour contourner cette pénurie d’électrodes

Premières explications

La pénurie de coke en aiguilles, qui représente entre 40% et 70% des coûts de production des électrodes, ce qui a provoqué une hausse des prix de 450 US$/t en 2016 à 3.200 US$/t en 2017

L’approvisionnement de coke en aiguilles est limité à peu de raffineries dans le monde avec une seule usine de production indépendante détenue par Graftech

Elle a entrainé une relative pénurie d’électrodes qui est estimée à 10% de la demande  et contraste fortement avec la situation d’il y a quelques années en arrière

La raison principale résiderait dans la fermeture de capacités en Chine suite aux problèmes d’environnement et dans les pays occidentaux pour des problèmes de rentabilité 

Le rapport Graphite India estime à 780 000 tonnes les réductions de capacités de production de graphite  par les 6 premiers producteurs en 2016

Une illustration de cette tension est l’acquisition par le groupe allemand Max Aicher de l’unité de production de Griesheim en Allemagne d’une capacité de 30 000 tonnes d’électrodes en graphite qui avait été mise sous cocon par SGL en 2016

Max Aicher dispose de l’aciérie Lech Stahlwerke d’une capacité de 1,1 MT à Meitingen

SGL a également mis sous cocon les usines de Lachute au Canada et de Narni en Italie en 2014 conduisant à une réduction de capacité de 60 000 tonnes et la  perte  de 230 emplois

Une production très concentrée  avec de nombreux changements d’actionnaires récents

L’industrie des électrodes a une structure oligopolistique avec quelques sociétés qui possèdent la technologie de production.

Les prix sont fixés par des acteurs majeurs, notamment la société américaine Graftech International et la société chinoise Fangda Carbon New Material, qui représentent à eux deux environ 22% de la capacité mondiale des électrodes de graphite.

Le producteur Graftech, d’une capacité de 190 000 t/an a été acheté par le fond d’investissement Brookfield en 2015

Le groupe SGL, d’une capacité de 180 000 t/an  a été acquis en 2017 par le japonais Showa Denko.

Date de dernière mise à jour : vendredi, 08 décembre 2017

  • 2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire