AGIRC LA CFDT OBTIENT LA VICE-PRESIDENCE DE L’INSTITUTION DE RETRAITE CADRES

AGIRC LA CFDT OBTIENT LA VICE-PRESIDENCE DE L’INSTITUTION DE RETRAITE CADRES

L’objectif de la CFDT, première organisation syndicale chez les cadres, est de mettre en œuvre l’accord du 18 mars 2011 sur les retraites complémentaires des salariés du privé et de consolider l’Agirc en poursuivant son harmonisation avec l’Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés).

 En effet, l’accord préserve le niveau des retraites complémentaires et fait converger positivement les droits familiaux.

 La CFDT estime qu’il s’agit d’un accord équilibré qui comporte de réelles avancées pour les salariés :

Les principales avancées de l'accord  

  • La possibilité de départ en retraite sans décote à partir de l’âge légal est pérennisée jusqu’en 2018.  Les salariés qui  partiront en retraite après une carrière complète au cours des sept prochaines années ont la garantie de ne pas subir de baisse de leur pension.
  • Le rendement des régimes complémentaires est stabilisé entre 2012 et 2015. Le montant redistribué pour chaque euro cotisé sera fixé pour quatre ans, alors qu’il est en baisse depuis plus de quinze ans.
  • Les régimes complémentaires se rapprochent. Les modes de calcul seront harmonisés en 2012 entre l’Arrco, pour tous les salariés, et l’Agirc, pour les cadres.
  • Les majorations de pension pour les parents d’au moins trois enfants deviennent plus justes. Leur montant sera progressivement doublé pour une majorité de nouveaux retraités et plafonné pour ceux qui touchent les pensions les plus élevées.

Un débat sur la remise à plat du système des retraites est prévu en 2013. La CFDT prend rendez-vous pour cette date.

10 février 2012

L’objectif de la CFDT, première organisation syndicale chez les cadres, est de mettre en œuvre l’accord du 18 mars 2011 sur les retraites complémentaires des salariés du privé et de consolider l’Agirc en poursuivant son harmonisation avec l’Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés).

La CFDT estime qu’il s’agit d’un accord équilibré qui comporte de réelles avancées pour les salariés.

 Evolution :

Le 20 Mars 2012  se déroulait la commission paritaire commune AGIRC-ARRCO relative à la mise en place de l'accord du 18 mars 2011, prévoyant de stabiliser le rendement des cotisations.

La CFDT est signataire de cet accord, mais également de son texte d'application permettant une revalorisation des retraites complémentaires : une bonne nouvelle pour 11 millions de retraités !

Pour la CFDT, cette signature permet une mise en place concrète de l'accord, avec une revalorisation de 2,3 % du point dans chacun des régimes et comprend également le réajustement entre l'inflation prévisionnelle et l'inflation réelle.

Elle concrétise également l'engagement pris d'égaliser les rendements entre ces deux régimes sur deux ans.

Cette augmentation concernant 11 millions de retraités, la CFDT se réjouit de cet acte.


Autre revalorisation : celle du salaire de référence* (+ 2,25%), qui touche, elle, 18 millions de salariés.

La CFDT est satisfaite de cette décision conforme à l'esprit des accords.

Nous demandons, la mise en place d'un groupe de travail afin de trouver des solutions permettant de dégager de nouvelles ressources et de dépasser les difficultés rencontrées notamment par l'AGIRC.

* salaire de référence : permet de transformer les cotisations en point de retraite.

Date de dernière mise à jour : lundi, 24 août 2015

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire